Zhong Fu, le Blog
28Mar2019

Affaibli, lassé ou épuisé, vous n’arrivez pas à remonter la pente. Pourtant, Zhong Fu vous permet grâce à la médecine traditionnelle chinoise de retrouver de la vitalité.

 

La fatigue est assez handicapante. Elle pompe l’énergie et pour cause ! En médecine traditionnelle chinoise, on distingue deux types de fatigues : physiologique et pathologique. Ces dernières proviennent soit d’un dérèglement organique ou psychique.

« La cause globale est un vide d’énergie. Un déséquilibre entre le yin et le yang ou même un dérèglement sanguin. L’asthénie résulte d’un déséquilibre du qi. Vous êtes en vide de Qi, il faut donc nourrir votre Yin », rappelle Sylvain Inglebert, fondateur de la méthode Zhong Fu.

 

Mais la fatigue, résulte souvent de causes sous-jacentes : inactivité, alimentation, surmenage, hérédité ou encore émotion.

Zhong Fu vous propose des solutions pour raviver votre énergie.

 

La fatigue émotionnelle

Vertiges, difficulté de concentration, perte d’appétit, essoufflement… Ces symptômes s’aggravent à l’effort et ou aux changements de saison.

*Les points à stimuler :

  • 4Ren Mai : en cas de fatigue généralisée
  • 6Ren Mai : en cas d’anxiété.
  • 4Du Mai pour calmer l’esprit.
  • 14Du Mai

*Le traitement homéopathique :

  • Arnica 5ch : 3 granules / 3 fois par jour

 

La fatigue post-infection

Frilosité, sensation de froid dans le dos, difficultés de concentration, pertes de mémoire, nycturie. Cette fatigue traduit une insuffisance de yang, aggravée par l’effort.

*Les points à stimuler :

  • 14Du Mai pour réguler l’ensemble des méridiens yang. De plus, il tonifie le qi, et disperse les attaques externes (rhumes, toux, bronchites…).

*Le traitement homéopathique :

  • Belladona 5ch : 3 granules / 3 fois par jour
  • Phosphoricum acidum : 3 granules / 3 fois par jour

 

Grâce aux indications de Zhong Fu, la fatigue s’estompera. De plus, un peu de patience, le printemps arrive !

13Fév2019

Fièvre élevée, frissons, toux, douleurs articulaires et musculaires, fatigue sont les principaux signes de la grippe. La guérison survient en une semaine, avec des symptômes plus ou moins forts.

Chaque année, elle déferle, par vagues successives, pour annoncer les frimas et surtout un besoin impérieux de rester confiner au fin fond de son lit. La grippe est un excès ou une insuffisance d’adaptation climatique qui peut perturber l’énergie de notre corps.

Pour les Chinois, l’homme est l’intermédiaire entre le ciel et la terre, donc soumis directement aux influences des énergies climatiques. Une grippe (Gan Mao) correspond un vent de chaleur (caractéristique yang). Considérée comme une maladie infectieuse virale en Occident, il en est tout autrement pour la médecine traditionnelle chinoise. Il s’agit d’une maladie infectieuse exogène. Le virus génère de nombreuses toxines.

 

La grippe est un virus. Une énergie perverse qui bloque la circulation des énergies. Il s’agit d’attaques exogènes (que sont le Vent, le Froid, l’Humidité et la Chaleur), contre lequel le corps affaibli n’a pas la force de lutter.

Elle se transmet d’un sujet infecté à un sujet sain via les gouttelettes d’eau que notre corps expulse sous forme d’aérosols pendant la respiration, l’éternuement, la toux, l’écoulement nasal… Pour être infecté, il faut en respirer une dose suffisante, et offrir un terrain favorable (d’où l’utilité de préparer le terrain en amont).

Mais, en cas de contamination le Vent, après avoir pénétré l’Énergie défensive, circule sur les méridiens, et en particulier sur le Grand méridien appelé « Tai Yang ».

Au début, le Vent/Froid, en circulant, entraîne raideurs du cou, céphalées, larmoiement, phobie du froid, hyperthermie et pouls superficiel. Si l’attaque n’est pas traitée, le Vent pénétrera plus profondément dans les couches de l’organisme.

C’est cette évolution de l’extérieur vers l’intérieur (vers la couche Yang Ming) qui provoque la grippe et ses symptômes : fièvre, frissons, sueurs. Les « Six méridiens » (comprendre couches) sont un concept de médecine chinoise, utilisées lors d’un diagnostic touchant aux atteintes externes du Vent et du Froid. Elles correspondent à des méridiens et leurs organes liés et non à des surfaces à proprement parler.

 

Pour favoriser l’élimination des toxines, on travaille en premier lieu avec des moxas

  • 4 GI
  • 39 VB
  • 14 DM
  • 10 Foie

 

Et on complète avec un traitement homéopathique

  • Aconit 5CH, dès les premiers symptômes. 3 granules/h (en prévention 3 g 2X/j)
  • Aconit 5CH, sur coupe de froid, frissons et fièvre brutale sans transpiration
  • Oscillococcinum, 1 dose 3X/j pendant 48 h
  • Cuivre Oligoélement 1 ampoule 2X/j
  • Belladona 5CH, transpiration, fièvre ++, visage brûlant, chaleur radiante de la peau
  • Bryonia 5CH, inflammation muqueuse, fièvre continue, céphalée et courbatures aggravées au mouvement
  • Camphora 5CH, atteinte brutale intense, sujet glacé jusqu’aux os
  • Eupatorium 5CH, courbatures intenses, douleurs musculaires, articulaires et oculaires
  • Gelsemium 7CH, fièvre élevée, jambes coupées, asthénie intense et tremblements intérieurs
  • Nux vomica 7CH, nez bouché la nuit, éternuements au courant d’air, frissons
  • Hydrastis canadensis 7CH, écoulement nasal purulent, sécrétions filantes et toux
  • Rhus Tox 7CH, fièvre, courbatures, douleurs articulaires généralisées, coliques, diarrhée fatigue
  • Bryonia 7CH, fièvre sueur profuse, colique, diarrhée, gêne respiratoire, soif
  • Baptisia tinctoria 7CH, atteinte digestive, fièvre très élevée, diarrhée épuisante, gorge rouge

Prendre 3 gouttes toutes les deux heures

30Jan2019

Le cursus Zhong Fu pratique l’enseignement lié à l’acupressure pour être en phase avec la législation. Une option d’apprentissage non négligeable lorsqu’on veut se lancer dans une formation avec l’optique d’une installation dans un cabinet. Piqûre de rappel sur la loi et la pratique.

Le débat se veut piquant. Beaucoup de personnes pratiquent l’acupuncture en France sans en avoir le droit. En France, à ce jour, la législation n’autorise l’exercice de l’acupuncture qu’aux seuls docteurs en médecine (la profession de Médecin est liée à sa définition du Code de la Santé publique et notamment au respect de l’article L-416-1.). Pour éviter toute confusion, un diplôme universitaire a même été créé.

 

En Belgique, la situation est identique grâce à l’arrêté royal n°78, relatif à l’exercice des professions des soins de santé, du 10 novembre 1967.

Hormis ces cas, si vous piquez avec des aiguilles d’acupuncture, il y a exercice illégal de la médecine.

 

Personne n’est au-dessus de la loi

Visées par une plainte du conseil de l’ordre des médecins de Tarn-et-Garonne pour avoir pratiqué l’acupuncture, Natacha C. et Christina W. avaient un cabinet de médecine traditionnelle chinoise. Elles ont été reconnues coupables d’exercice illégal de la médecine et condamnées à 1 000 euros d’amende avec sursis.

Les praticiennes ont durant leur formation de cinq ans (et reconnue comme légale hors du territoire national) appris l’acupuncture. Un argument qui n’a pas séduit la justice.

 

Formation illégale ?

Certains établissements enseignent l’acupuncture dans leur parcours MTC. Ils souligneront que les acupuncteurs non-médecins n’utilisent aucun des moyens ci-dessus rapportés, propres à la médecine conventionnelle et à l’exercice de la profession de médecin. Que leur démarche ne se substitue pas aux actes médicaux usuels ni ne supplante l’activité du médecin dans ses prérogatives.

Or, au niveau européen, la tolérance zéro a tendance à s’harmoniser. C’est pourquoi Zhong Fu prend le parti d’enseigner l’acupressure. Il s’agit de réaliser une pression prolongée du doigt directement sur le point ciblé. Celle-ci doit être progressive, régulière, et sauf indication contraire, doit généralement durer environ deux à trois minutes.

 

La sensibilité du toucher

Zhong Fu a mis en place une technique qui rend l’élève thérapeute. Ainsi les étudiants de Zhong Fu côtoient Michelle Colomer, prof, durant quatre ans. Histoire d’apprendre l’acupressure mais surtout à ressentir « Nous mettons l’accent sur la pratique. Pour que chacun puisse trouve sa propre préhension. Il faut dépasser le mental pour travailler à la main ».

 

L’acupressure nécessite un réel apprentissage « On capte, on réalise une pression et on la maintient de manière stable puis on relâche. Le tout en deux minutes en moyenne mais tout cela dépend encore de ce que l’on éprouve lors de la palpation ». Ça parait simple, mais en réalité, cela nécessite une véritable maîtrise du geste. « L’acuité au niveau de la pulpe permet de savoir palper lors de la pratique. C’est souvent localisé dans un creux. Donc on va pouvoir tester sa texture : mollesse, rebondi, tonicité, etc. En fonction de ce que l’on va sentir après la prise de pouls, on détermine quels sont les points à travailler et de quelle manière. À savoir, dispersion, tonification ou stimulation. On vérifie toujours avec les pouls, le résultat du travail pour apprécier si une loge énergétique est régularisée et harmonieuse ».

 

Selon certaines études, deux minutes d’acupressure correspondent à 40 minutes d’acupuncture. L’acupressure, une pratique mêlant l’art du toucher mais aussi de la sensibilité…

11Jan2019

À bientôt 55 ans, Hervé Rose fait partie intégrante de la formation Zhong Fu à Bruxelles, depuis septembre dernier. Dans la démarche de développement de Zhong Fu, il vient d’installer un cabinet à Laeken.

Rencontre avec un intervenant hors du commun qui a cheminé entre génie mécanique, parapharmacie et commerce bio jusqu’à Zhong Fu.

 

Loin des clichés réservés au ch’ti qu’il est, Hervé Rose prend possession de sa nouvelle mission de prof au sein de l’établissement Zhong Fu.

Ancien élève de l’école, il connaît parfaitement la méthode. « J’essaie d’être rassembleur et d’harmoniser le groupe d’élèves. C’est un challenge que d’enseigner cette méthode ». Parallèlement, il vient d’ouvrir un cabinet à Laeken. « Cela permet aux élèves de bénéficier d’une patientèle pour venir en stage ». L’ouverture du cabinet à Laken « permet aux élèves de bénéficier d’une patientèle pour venir en stage ». Une grande aventure que ce passionné de voile entreprend avec cœur. Tout comme la prise en charge de ses patients.

 

Trois expertises

Hervé, également consultant pour un laboratoire de compléments alimentaires, a une grande expertise dans trois domaines :

  • la gémmothérapie qui utilise exclusivement les tissus embryonnaires frais des plantes, arbres et arbustes, c’est-à-dire les bourgeons, les jeunes pousses et les radicelles
  • la nutrithérapie. Il s’agit d’une médecine qui consiste à apporter au corps la totalité des nutriments adéquats pour qu’il puisse fonctionner de façon optimale, à tous les moments de la vie et dans toutes les circonstances. Hippocrate disait déjà « Que ton alimentation soit ton seul médicament »
  • la mycothérapie, médecine qui propose les vertus médicinales des champignons. Et plus particulièrement de leur mycélium qui concentre leurs principes actifs connus pour être immunostimulantes, anti-tumorales, anti-virales, et anti-ulcéreuses.

 

Hervé apporte donc ses connaissances à l’école Zhong Fu. Mais il est vrai que comme tous les élèves de Zhong Fu, son cheminement a été fructueux.

Né en 1963, le Dunkerquois se lance quelques années plus tard dans des études de génie mécanique. Il quitte sa région natale pour Nice. Puis intègre une société d’importation et de distribution de matériel hôtelier. Rien le prédestinait à l’accompagnement.

 

Parapharmacie naturelle

Son épouse est pharmacienne et de leur union naît Marion, il y a 28 ans.

En 1994, le couple ouvre une parapharmacie à Cagnes-sur-Mer. Basée sur des remèdes naturels, l’officine connaît du succès. À tel point qu’Hervé ouvre un magasin bio, en 2000. Et afin d’être pro jusqu’au bout, il se forme en homéopathie, gémmothérapie, nutrithérapie et mycothérapie. Il veut conseiller au mieux sa clientèle.

 

Formation bouleversante

Quelques années plus tard, il sent que la grande distribution, qui s’est mis au bio, lui fait de l’ombre et prend la décision de revendre son commerce. Grâce à une restructuration personnelle, il part alors à la conquête de l’énergétique chinoise et fait la connaissance de Sylvain Inglebert, fondateur de Zhong Fu. Il intègre l’école en 2011 en tant qu’élève. « Ça a été une révolution. C’était pour moi une nouvelle vision de la médecine. Un grand chamboulement », se rappelle-t-il avec émotion.

Suite logique, en 2015, il ouvre son cabinet à Saint-Laurent du Var et devient directeur de formation dans un laboratoire spécialisé en mycothérapie. Depuis septembre, il officie à Zhong Fu Bruxelles en tant que prof et praticien Zhong Fu au sein de son cabinet.

06Nov2018

Les feuilles qui tombent, la fraîcheur, les jours qui raccourcissent… quand l’automne arrive, il est opportun de respecter son rythme. C’est la saison où il vous faut profiter de tout ce qui est chaud, intérieur et calme afin de préserver votre énergie de réserve.

Pour se faire, la méthode Zhong Fu vous enjoint à bénéficier de la moxibustion. Cette technique, originaire du nord de la Chine antique, est utilisée largement dans le traitement des maladies, du bien-être et de la beauté depuis des millénaires.

 

Renforcer l’énergie

Pour renforcer l’énergie Yang, l’armoise sous forme de moxas est le traitement indiqué pour préparer le terrain de l’hiver. Elle allume le grand chauffage interne de notre corps pour lutter contre le froid et renforce notre défense naturelle.

Elle apporte de la chaleur externe qui se transmet à l’intérieur de l’organisme. Elle réchauffe les méridiens et disperse le froid, stimule l’énergie Yang du corps, désobstrue les stagnations sur le trajet des méridiens, stimule des centres nerveux dans le cortex cérébral, intensifie l’activité des organes, détend les contractures, et son action antibiotique agit sur le système immunitaire.

La colonne vertébrale constitue pour la médecine traditionnelle chinoise le méridien Du Mai. Elle est l’origine du Yang, équivalent du soleil interne. Sur ce méridien et parallèlement à de part et d’autre, il y a de nombreux points d’acupunctures étroitement liés à nos organes internes.

 

Stimulation de points

La moxibustion utilisée sur ces quelques points va aider à réchauffer le corps et à passer l’hiver

♦  14 DM Da Zhui : situé en haut du méridien du DuMai. C’est le point d’entrée du soleil donc de la chaleur. Il permet de lutter pour ne pas prendre froid et contre la fièvre, les maux de tête…

♦  8 RM ou Le nombril : situé sur le méridien du RenMai, il est étroitement lié à la vie. Cela permet de nous donner plus d’énergie et plus dynamique.

♦  DM ou Guan Yuan : grâce à ce point, vous aurez moins froid par une température hivernale

♦  1R ou Yong Quan : situés au plancher des 2 pieds. Ce sont des points d’acupuncture les plus bas de notre corps. Ils sont situés sur le méridien du Rein.En chauffant ces points, vous ferez entrer la chaleur dans votre corps pour renforcer les fonctions du rein et du système immunitaire. 

 

Passez un merveilleux hiver grâce à la méthode ZhongFu

10Oct2018

Vous voulez étudier la médecine chinoise ? La rentrée est déjà passée mais dans un an se profile celle de 2019 pour l’école Zhong Fu.

L’occasion de faire le point sur le choix des étudiants. Pourquoi ces derniers ont-ils opté pour Zhong Fu ? Quels sont les attraits de l’école ?

 

Mais pourquoi Zhong Fu fait-elle autant d’émules ? Le parcours Zhong Fu est riche et résonne à travers les nombreux étudiants français et belges. Tous ont une bonne raison d’avoir opté pour Zhong Fu plutôt qu’une autre école. "Ayant déjà fait une autre école d’énergétique chinoise, je recherchais une prise en charge plus globale, visant à travailler sur l’origine des symptômes, et non pas directement sur le symptôme lui-même. J’ai aussi aimé le travail de prise de conscience de l’individu sur sa maladie. Enfin, on amène le patient à se questionner sur son positionnement face à lui-même, aux autres, et dans l’univers" avoue Mélanie.

 

Justement, parfois le choix se fait grâce à l’univers comme c’est le cas pour Ludovic "une voyante m’a dit de faire des études en MTC. J’ai trouvé Zhong Fu sur le net et j’ai assisté à un cours et Sylvain Inglebert et sa façon d’enseigner, ça m’a plu. Et puis le rythme me convient aussi". Effectivement, les étudiants travaillent à leur façon. Pas de contrôles ou d’exercices. L’idée n’est pas d’apprendre par cœur mais de réfléchir avec son cœur.

 

D’autres personnes ont fait le choix de Zhong Fu, pour rester dans la légalité. "J'ai pris cette méthode car elle associe un travail en énergétique, en isothérapie, en homéopathie et en gemmothérapie. Ici pas d’aiguilles. Les seuls à pouvoir utiliser ce procédé sont les médecins et les sages-femmes" soulignent Gwen et Mélanie.

 

Ce qui fait également la force de Zhong-Fu, est d’échanger avec des interlocuteurs humains, que le cursus soit empreint d’humanité "et que la formation ne soit pas trop tape à l’œil avec des voyages en Chine à tout-va" note Charlotte.

 

L’ensemble des étudiants rentrent à Zhong Fu car ils apprécient la présence individualisée du formateur. En effet, l’école propose plusieurs stages avec lui durant les cinq années de formation. Pratiquer… un véritable allié pour l’avenir selon Barbara "J’ai fait une autre école de MTC à Aix, enseignement qui m’a beaucoup appris et éclairé mais qui n’avait pas à mon sens le côté "pratique" qu’il est nécessaire d’acquérir si l’on veut ensuite exercer le métier de thérapeute".

Certains estiment tellement Zhong Fu qu’ils comptent faire des petits à travers le monde. Mathieu en fait partie "Je souhaiterais m’installer sur Nantes et aider à fonder une autre école dans la région".

Autres articles

Suivez nous sur Facebook

Aller au haut