L’alimentation selon la médecine traditionnelle chinoise

L’alimentation joue un rôle important dans la bonne santé de l’organisme.

Des habitudes de mauvais choix alimentaires peuvent finir par affaiblir le couple rate/Pancréas et Estomac.

En MTC les aliments sont classés en 2 caractéristiques : leur Nature et leur Saveur.

• Nature : Chaud / Froid

• Saveur : le salé, l’Amer, le Doux, le piquant et l’acide

 

NATURE

En mtc la nature chaud ou froid d’un aliment est déterminée par l’effet qu’il a sur la température du corps une fois ingéré, Leur nature est en relation avec le Yin Yang.

Les aliments peuvent être froids, neutres, tièdes ou chauds selon qu’ils réduisent ou augmente l’activité du métabolisme.

Exemple d’un piment fort qui peut, une fois ingéré, nous brûler la langue et/ou l’estomac et nous faire transpirer. Le corps a augmenté son activité, il est réchauffé, stimulé, le métabolisme est activé.

En fonction de leur nature, les aliments peuvent donc déséquilibrer ou ré-harmoniser notre organisme.

La diététique chinoise préconise en général les aliments neutres afin de ne pas déséquilibrer le yin yang interne. Cependant, un praticien en mtc pourra préconiser une diète adaptée à un inpidu en fonction des besoins de celui-ci qui seront établis après un bilan énergétique.

Par exemple, une personne frileuse, fatiguée, au teint et à la langue pâles, ayant une digestion lente et des urines claires et abondantes lui sera préconisé des aliments tièdes et chauds afin d’augmenter l’activité interne de l’organisme et devra éviter les aliments froids ou frais. Il en sera l’inverse pour une personne qui a toujours chaud ou soif, le teint et les yeux rouges, des urines foncées et peu abondantes.

 

SAVEURS

Les saveurs des aliments sont en relation avec la théorie des 5 éléments, chacune d’elles ayant une affinité particulière avec un organe et ayant donc une influence énergétique sur toute la sphère de celui-ci.

Il est idéal, lors d’un repas, de retrouver chacune des saveurs afin de nourrir chaque organe et ainsi favoriser l’équilibre énergétique de l’organisme.

Il est facilement compréhensible qu’un manque ou un excès provoquera des déséquilibres voire la maladie.

De nombreux aliments possèdent plusieurs saveurs, aussi, en mangeant de façon variée, en privilégiant les céréales et les légumes nous ne risquons pas de commettre d’erreur en omettant des saveurs.

 

HYGIENE ALIMENTAIRE

Sauter un repas, se priver de manger pour ne pas grossir se rapporte à de la malnutrition.

Le corps a besoin d’un apport constant de nourriture, si nous ne le faisons pas, le couple rate/Pancréas et l’Estomac ne pourront produire du Qi par le biais de la transformation des aliments et des boissons entrainant un vide de Qi et de sang qui se traduiront par un teint pâle et terne, de la fatigue, des vertiges, pertes de mémoire, selles molles, manque d’appétit, etc...

 

Excès d’aliments froids ou crus

Ces aliments sont plus difficiles à digérer ; leur consommation en excès finit par affaiblir l’estomac qui doit les réchauffer afin de pouvoir être assimilés puis la rate et le Pancréas.

Cela a pour effet de finalement pas distribuer correctement dans le corps les essences des aliments ingérés (vitamines, minéraux, enzymes, oligo-éléments, ...)

Aussi vaut-il mieux préférer la cuisson des aliments qui facilitera le travail de l’Estomac ce qui permettra au final une meilleure assimilation globale des vitamines et minéraux.

 

Excès d’aliment chauds : Alcool – Épices

Ils ont tendance à augmenter la chaleur interne de notre organisme.

Symptômes :

Goût amer dans la bouche, brûlures d'estomac, soif, constipation et selles molles et malodorantes, haleine fétide, des gingivites ...

 

Excès de friture, de graisses végétales saturées ou animales

Ces aliments sont difficiles à digérer, fatigue l’estomac, Rate/Pancréas entrainant un vide de Qi entrainant ainsi la production de glaires et de mucosités.

La mtc considère que les mucosités sont à l’origines de plusieurs affections comme : l'obésité, la sinusite et la rhinite chroniques, la céphalée, l'asthme, la bronchite chronique avec expectoration de crachats, l'épilepsie, les lithiases biliaires ou rénales, etc.

 

Manger en excès

La mtc pense qu’il vaut mieux laisser de la place dans l’Estomac, évitant ainsi de le surcharger et de favoriser ainsi la descente du Qi.

La mtc recommande de manger lentement, dans une ambiance agréable et détendue de manger à heures régulières et pas trop tard le soir afin de favoriser la digestion et de ne pas affaiblir le Qi.

 

Tableau des correspondances des aliments :

 

Articles de notre Blog en relation avec celui-ci :

Principe du Qi en médecine traditionnelle chinoise

La Théorie du Yin et du Yang dans la philosophie chinoise

Le Principe des 5 éléments dans la philosophie chinoise

 

Sources de cet articles : G. Maciocia, P. Sionneau, J. Ross.

Auteur :

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Autres articles

Suivez nous sur Facebook

Aller au haut